Note aux familles (04/10/2021)

 

Chères familles,


Voici plusieurs semaines que je ne vous ai pas adressé de messages, et il est vrai que je n’avais pas de nouvelles à vous communiquer.
Par ailleurs, sur le front du Covid, nous n’avons plus eu d’alerte au niveau des résidents.

Je me permets toutefois de refaire le point sur certaines questions qui me parviennent :

1.    3e dose de vaccination :

Iriscare a effectivement décidé d’administrer une 3e dose de vaccin aux résidents des maisons de repos. Il n’est pas nécessaire que les résidents ou leurs représentants manifestent leur volonté, puisqu’en le faisant pour la première dose, ils ont marqué leur consentement pour tout le schéma vaccinal.
Cette troisième dose devrait être administrée durant le mois d’octobre. Les scientifiques indiquent qu’il n’y a pas de contrindication à ce que cette dose soit administrée en même temps que le vaccin contre la grippe, c’est un point pratique qui doit encore être réglé en fonction des impératifs logistiques. Iriscare indique néanmoins que s’il y a dissociation des deux vaccins, alors celui contre le Covid doit être administré en priorité sur celui contre la grippe.

2.    Covid pass pour les visites :

Il est question aujourd’hui que ce covid pass (pass sanitaire) soit d’application dans les maisons de repos à partir du 15 octobre. Nous n’avons pas d’autres indications que celles parues dans la presse, et il nous faudra donc attendre que les directives nous soient adressées pour vous exposer les aspects pratiques de cette décision.

3.    Obligation vaccinale pour le personnel :

A ce stade-ci, nous ne connaissons pas non plus les modalités qui rendraient obligatoire la vaccination du personnel soignant. Nous sommes également en attente de directives plus précises pour rendre cette obligation opérationnelle.

4.    Conditions de visites :

Faute d’avis contraire d’Iriscare, les conditions de visites restent les mêmes : enregistrement à l’accueil, port du masque obligatoire dans le bâtiment, visites en chambre… Dans les conditions actuelles, nous ne sommes pas dans la possibilité d’envisager un grand repas avec les familles ou une activité telle que le marché de Noël. Nous le regrettons bien évidemment.

 

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes meilleures salutations.

 

Marc Bouteiller
Directeur